Rendements meilleurs que prévu pour Assurance-vie

Les assureurs commencent à dévoiler les premiers rendements des contrats d’assurance-vie en euros ( à capital garanti) pour 2014. Nombre d’entre eux dépassent la barre des 3%. Avec des taux d’intérêt aussi bas en 2014, on ne s’attendait pas à des rendement extraordinaires pour les fonds en euros de nos contrats d’assurance-vie.

Sur ces fonds, le capital est garanti et les performances sont capitalisées définitivement chaque année.

C’est que qu’on appelle l’effet de cliquet. Une sécurité très appréciée par les épargnants, car ce sont les assureurs qui assument les risques. C’est pour cette raison qu’ils gèrent avec prudence les fonds qui leur sont confiés. Ils investissent donc en grande partie dans des obligations d’Etat, le placement réputé le plus sûr.

Mais la dégringolade des taux – l’OAT 10 ans est à moins de 1 %- ne leur permet plus de servir les rendements alléchants qui étaient la règle il y a encore quelques années.

Au fur et à mesure des millésimes, les taux baissent. Il offraient en moyenne un rendement de 4,8 % en 2002 à 2,8 % en 2013. Et pour 2014, les pronostic s oscillent entre 2,2 % pour les plus pessimistes et 2,5 % pour les plus optimistes.

Le premier à dévoiler ses taux, Mutavie, filiale de la Macif, semblait plutôt donner raison aux Cassandre avec un rendement net de 2 % seulement pour son plus gros contrat . En revanche, les suivants se situent plutôt dans le haut de la fourchette.

Le contrat Gaipare notamment offre un taux de 3,40 % (contre 3,47 % en 2013), l’Afer affiche quant à elle un taux de 3,20 % (contre 3,36  % en 2013).

Toujours pour 2014, GMF sert un taux de rendement net identique à celui de 2013 et de 2012 : 3,05 % sur l’ensemble de ses contrats et fonds en euros.

De même MAAF maintient ainsi le rendement de 3,01% net sur le support en euros de Winalto et Winalto Pro, ses deux principaux contrats en cours de commercialisation. Le contrat monosupport Compte Epargne MAAF, fermé à la commercialisation depuis 2006, bénéficie quant à lui d’un rendement de 2,81 %, identique à l’an passé. (lesechos)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.